L'importance de l'internet aujourd'hui

Prendre soin d’un détecteur d’incendie.

Une grande partie des incendies est causée soit par négligence ou par manque de préparation. Pourtant, il suffit de poser un ensemble de gestes simples et d’avoir un minimum d’équipements pour être en mesure de réagir convenablement en cas d’incendie. De plus, pour encourager les gens à s’équiper, il existe certains appareils de prévention d’incendie qui peuvent être remboursables par certains gouvernements.

Le système de détection de fumée : la base de votre système.

En effet, il peut arriver qu’un incendie se déclare sans que vous ne soyez au courant. Il se peut que vous ne soyez pas chez vous ou que vous soyez endormie, dans ce cas il devient vital d’avoir un appareil capable d’émettre un signal pour vous avertir en cas de fumée. En fonction de la disposition de votre maison, certains détecteurs peuvent être plus adaptés que d’autres. Ainsi, avant d’en choisir un, il faut veiller à respecter les éléments suivants :

  • Vous devrez choisir différents types d’avertisseurs en fonction de la pièce où vous voulez l’installer. Ainsi, les détecteurs à ionisation et photoélectriques sont respectivement utilisés pour les chambres à coucher et les salles de bains.
  • Si vous avez des personnes ayant des déficiences sous votre toit, arrangez-vous pour vous munir de détecteurs spéciaux. Dans le cas des personnes sourdes par exemple, il existe des détecteurs qui émettent des lumières en cas d’incendie.
  • Vous assurez que l’acronyme ULC est apposé sur le détecteur, cela signifie que c’est un détecteur qui a été testé et approuvé par des personnes compétentes et reconnues.

Quelques consignes spéciales au niveau de l’installation.

Un système de détection d’incendie qui est installé de manière aléatoire peut n’être d’aucune utilité. En effet, il est important d’installer les détecteurs dans les endroits où ils sont le plus susceptible de détecter la fumée ou le moindre changement de température, le plus rapidement possible. Ainsi, il existe un ensemble de normes qui ont été établies pour permettre de maximiser le rendement de ces systèmes.

  • Il est conseillé d’avoir un minimum d’un détecteur par étages, dans le cas d’un immeuble à plusieurs étages (le sous-sol y compris).
  • Dans une maison, chaque pièce fermée (munie d’une porte) doit avoir un détecteur.
  • Chaque détecteur doit pouvoir être entendu de n’importe quel emplacement dans la maison.
  • Pour les détecteurs trop sensibles, qui se déclenchent un peu trop souvent, il vaut mieux les déplacer légèrement au lieu d’enlever leur pile (comme la plupart des gens ont l’habitude de le faire).

Consignes relatives à l’entretien des détecteurs.

Pour vous assurer que votre détecteur fonctionnera à son plein potentiel quand vous en aurez le plus besoin, il est important que vous veilliez aux éléments suivants.

  • La pile du détecteur : Généralement, la durée de vie des détecteurs est assez longue, donc il ne vous faudra pas la changer sur une base régulière. Par contre, quand elle est presque finie, le détecteur se mettra à émettre un son ou une lumière intermittente pour vous en aviser. Dans la mesure où vous emménagez dans un nouvel emplacement, il est conseillé de remplacer la pile, car vous ignorez la dernière fois que cela a été fait.
  • Accumulation de poussière : Au fil du temps, la poussière peut s’accumuler au niveau de votre détecteur et si vous ne faites rien, il se peut que cela compromette son bon fonctionnement. En effet, en cas de fumée, s’il y’a trop de poussière au niveau du capteur, ce dernier ne pourra pas détecter la fumée.

Ainsi, prévenir un incendie ne coûte pas cher, mais demande surtout beaucoup d’attention. Assurer votre protection avec un système d’alarme vous permettra de dormir tranquille. De plus, l’ensemble de gestes quotidien que vous devrez poser pour être en sécurité n’est pas énorme, mais ne doit pas être pris à la légère.

Lire La Suite